19 août 2007

Odette toulemonde

odettetoulemondeCe n'est pas le premier livre d'Eric-Emmanuel Schmitt que je lis. J'avais déjà beaucoup aimé Oscar ou les Fleurs bleues du Coran que j'avais en plus eu la chance de voir au théâtre.
La part de l'autre, qui imagine la vie de Hitler reçu à l'Académie des arts à laquelle il avait postulé, est un livre qui m'avait encore davantage marquée puisque, outre la qualité de son aspect romanesque, il réveillait en moi des réflexions sur un thème chéri, celui du "et si..." (n'oublions pas que j'aime les conjectures), qui plus est du point de vue de la petite et de la grande histoire.

Avec Odette toulemonde, c'est autre chose. La vivacité de ces huit nouvelles, lumineuses et poétiques, simples et suggestives tient certainement autant des personnages féminins, si proches,  qu'elles mettent en scène qu'aux thèmes à la fois si contemporains et si universels qu'elles abordent: amour, maladie, vieillesse, abandon, trahison, mesquinerie, don de soi, vision du corps...
Chacune de ces nouvelles est un morceau de vie que l'on peut emporter avec soi pour l'affronter plus sereinement ou même mieux, pour la vivre tout simplement.

Posté par HERISSONELEGANT à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Odette toulemonde

Nouveau commentaire