19 septembre 2007

La femme de hasard

coeC'est un fait, j'adore Jonathan Coe. Et ce petit livre-là peut-être encore plus que les autres. La Femme de hasard, c'est ce moi intime qu'on peut avoir du mal à accepter, cette mollesse à moitié consentie face aux événements, ce sentiment diffus qu'on est une looseuse, qu'on pourrait faire quelque chose mais quoi, et est-ce que ça marcherait vraiment? Etc etc... C'est une histoire de femme qui résonne forcément en chacun d'entre nous, à la fois adorable et détestable, si proche qu'on voudrait la repousser tout en ne pouvant s'empêcher d'avoir de l'empathie pour elle. Une insoutenable légèreté de l'être sous la grisaille britannique.

En outre, quelques réflexions amusantes et complices sur le statut de l'auteur et de l'oeuvre de fiction, par touches légères...

Posté par HERISSONELEGANT à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La femme de hasard

Nouveau commentaire