21 septembre 2007

Tombés dans le panneau?

FLANDREBon, visiblement, c'est pas la fête en Belgique en ce moment... Ca, tout le monde est au courant. Mais il y a une chose qui m'a frappée alors que je regardais le journal de 13h sur France 2 (n'allez pas croire que c'est une habitude, je n'ai même pas la télé, mais je rappelle que je suis en dispo, que non, je ne suis pas payée et que oui, je trouve ça normal mais que bon, je rame pour trouver un stage et que pour le moment je n'ai rien à faire, alors merde! Je regarde le journal de France 2, parfois...).

Donc il y avait dans ce passionnant JT un reportage sur un village flamand, dont j'ai bien sûr oublié le nom, qui avait interdit le bilinguisme sur les panneaux sous peine d'amende. C'est-à-dire que sur un chantier par exemple, où il y a plein de panneaux, dont le contenu informatif peut quand même être utile pour éviter les accidents, eh bien le français était prohibé, interdit, exclu.

Je ne porte pas de jugement, même si, en tant que prof de français, je n'aime pas que l'on s'attaque à ma chère langue. Cela va évidemment beaucoup plus loin que ça et c'est à ça que je voulais en venir: la valeur symbolique d'une langue est immense, il n'y a qu'à penser à tous ces débats sur l'anglicisation. Malgré tout, je n'arrive pas à comprendre pourquoi un pays qui a la chance de vivre dans le pluringuisme s'impose le rejet d'une langue qui appartient à son histoire, qui est une richesse supplémentaire et non un handicap comme semblent le penser certains Flamands. Mais je m'arrêterais là car je ne connais pas suffisamment le sujet.

Cela me fait néanmoins penser à un autre pays qui me semble beaucoup plus à l'aise avec sa langue et celle des autres. Je veux parler de la Grèce, et plus particulièrement de la Crète: les panneaux sont quasiment systématiquement dans les deux alphabets: ni renonciation à l'alphabet d'origine, ni rejet de l'alphabet latin.

Il s'agit certes de deux situations très différentes mais dans le rapport qu'un être humain entretient à sa/ses langue(s) et à celle(s) des autres, il y a une grande part du rapport qu'il entretient avec les autres.

Illustration: Wikipedia

Posté par HERISSONELEGANT à 18:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


Commentaires sur Tombés dans le panneau?

    Encore un francais qui parle de la Belgique en y connaissant rien

    Encore un francais qui parle de la Belgique en racontant 10 conneries par phrase. Si vous connaissiez l`histoire de la Belgique, vous comprendriez ce qui se passe en ce moment et ne feriez pas de commentaire aussi débiles.

    Posté par Seb_fvl, 21 septembre 2007 à 21:57 | | Répondre
  • Je reconnais volontiers que je ne suis pas experte en ce qui concerne l'histoire de la Belgique. Aussi, il aurait été intéressant que vous développiez votre point de vue. Cependant, d'après ce que j'en sais, les Wallons n'ont pas envahi les Flamands ou vice-versa. La Belgique est un Etat créé de toutes pièces mais aucune des communautés n'est responsable de cet état de fait, si je ne me trompe pas. Autant je peux comprendre qu'on refuse la langue d'un ancien envahisseur quand on a par exemple été colonisé, autant là, je n'arrive pas à percevoir les enjeux de ce problème.

    Posté par hérissonélégant, 24 septembre 2007 à 15:18 | | Répondre
  • Des la création de la Belgique, le francais a été imposé a toute la Belgique ainsi qu en Flandre. Ce n est que dans les années 30 que le néerlandais a été reconnu comme langue officielle.

    Les Flamands étaient des gens de seconde classe méprisés par la bourgoisie francophone.

    Allez visiter les Ijzertoren á Diksmuide et vous comprendrez. Je suis moi meme originaire de Flandre francaise, le meme cinema s est aussi passe chez nous.

    Posté par Seb_fvl, 25 septembre 2007 à 22:35 | | Répondre
  • Merci pour ces éclaircissements.

    J'ai cherché sur internet le lieu dont vous parlez mais je n'ai pas trouvé grand chose ou alors en flamand non traduit. J'ai cru comprendre que c'était un mémorial, mais de quoi au juste? Si vous repassez par là et que vous avez un lien internet intéressant, je suis preneuse.

    Vous savez, quand je discute avec des Français de la Belgique, on n'y comprend pas grand chose. J'espère ne pas vous faire bondir mais certains disent que c'est une histoire d'argent, que la communauté flamande serait plus riche que la communauté wallonne ce qui expliquerait la volonté de sécession ou de séparation, je ne sais pas comment dire. Un peu comme pour l'Italie du Nord par exemple. Qu'en pensez-vous?

    Si vous avez le temps, je serais curieuse de savoir à quel "cinéma" vous faites référence.

    Merci en tout cas d'avoir pris la peine de revenir car tout ça est très intéressant et je n'avais eu l'occasion de communiquer qu'avec des Wallons jusqu'à présent.

    Posté par herissonelegant, 26 septembre 2007 à 00:44 | | Répondre
  • En Flandre Francaise, il etait interdit aux enfants de parler flamand a l ecole c etait la punition ou le coin. Il a ete fait pression sur les parents pour qu ils ne parlent plus en flamand a leurs enfants. On disait tu as parle flamand va te laver la bouche.

    Ce n est pas qu une histoire d argent. Nous les flamands et les wallons pensont de facon radicalement differente. Nous avons des visions de l avenir radicalement differente.

    Il y a aussi une forte histoire de langue. Les wallons ne font jamais l effort de parler le neerlandais, ce sont toujours les flamands qui doivent parler francais.

    La ou les panneaux en francais ont ete retires, c est la banlieue flamande de Bruxelles. Beaucoups de wallons sont venus y habiter sans faire l effort de parler ou d apprendre le neerlandais.

    Ce sont surtout les medias francais qui parelent de separation de la Belgique car ils revent de recuperer la wallonie. Les deux sujets actuelles sont la reforme de l etat, la flandre est pour le passage au modele confederal comme en Suisse ou l etat federal travaille pour les regions et non l inverse. Le deuxieme est l arrondissemnt Brussel Halle Vilvoorde. En effet cet arrondissement se trouve sur 2 regions ce qui n est pas logique.

    Posté par Seb_fvl, 26 septembre 2007 à 21:21 | | Répondre
  • avec ce lien vous pouvez choisir la version en Francais:

    http://www.ijzertoren.org/

    La langue du site n est pas le flamand mais le Neerlandais.

    Desole pour les accents mais j ai un clavier qwerty

    Posté par Seb_fvl, 26 septembre 2007 à 21:51 | | Répondre
  • Merci pour toutes ces infos.

    Après t'avoir répondu, j'ai finalement trouvé un site flamand (flandersonline) qui a une version française et qui explique plein de choses très intéressantes, notamment ce que tu me rappelles, à savoir que la langue dont on parle est le néerlandais.

    Je vais poursuivre la lecture de ce site et aller visiter celui que tu me conseilles.

    Posté par hérissonélégant, 27 septembre 2007 à 15:16 | | Répondre
  • En résumé...

    Dans la Belgique de 1830, le français était la langue des riches en Wallonie comme en Flandre! On a imposé le français aux néerlandophones, certes, d'une vilaine façon, certes, mais on l'a aussi imposé aux Wallons qui parlaient... wallon (oui, c'est une langue!).
    Pour ce qui est des problèmes d'apprentissage du néerlandais, c'est vrai que les Wallons ne s'en préoccupent pas beaucoup (et à Bruxelles, c'est inacceptable!!!). Je pense quand même que ça va mieux de ce point de vue là, on fait des efforts. Ceci dit, ce n'est pas évident, pour un Wallon de Ciney, Jodoigne ou Bastogne de choisir le néerlandais à la place de l'anglais comme première langue étrangère. Il faut rester réaliste. Le gamin qui risque à peine de croiser un néerlandophone de toute sa vie va clairement préférer une langue internationale. Perso je trouve ça triste car le flamand fait partie de notre culture belge (qui existe, on peut me dire ce qu'on veut, je n'en démordrai pas!) et est une langue très riche, mais c'est compréhensible.
    Deuxièmement, la Belgique est divisée en trois communautés (qui s'occupent de la culture et de l'enseignement, en très gros). Il s'agit de la Communauté française, de la Communauté germanophone et de la Communauté flamande (à Bruxelles les communautés française et flamande se chevauchent). Mais il y a aussi 3 régions: la Région wallonne, la Région flamande et la Région bilingue de Bruxelles-Capitale. De nouveau à la très grosse louche, les régions s'occupent des matières économiques (par exemple les taxes régionales, certains subsides...). Tout ce beau monde est chapeauté par l'Etat fédéral qui a de moins en moins de compétences (mais qui garde par exemple les forces de l'ordre, les impôts et ce genre de trucs).
    Alors oui, effectivement, la Région flamande est plus riche que la Région wallonne qui a du mal à se défaire de l'industrie lourde du siècle passé et qui s'est fait gangrener par la mauvaise gérance du parti socialiste (j'ai pas dit que les autres sont mieux, mais les rouges n'ont rien arrangé et s'en sont mis plein les poches, l'actualité ne me contredit pas). Donc, sachant tout ça, des mécanismes de solidarité ce sont mis en place entre la Flandre et la Wallonie (comme il en existe entre l'Angleterre et l'Ecosse ou encore au sein de l'Union européenne et ailleurs). Ces mécanismes engendrent des transferts d'argent entre les régions mais n'ont jamais réellement été estimés: certains parlent d'une voiture achetées par chaque famille flamande à chaque famille wallonne chaque année, d'autres parlent de 2000 euros par famille et par an, d'autres encore de 25 euros par mois (je crois, c'est qu'on fini par s'y perdre). Bref, ces transferts qui, je le répète, se produisent ailleurs sans même que l'on trouve ça étrange, font les beaux jours des partis nationalistes qui revendiquent une Flandre indépendante vu que sans ces boulets de Wallons, on se sentirait bien moins à l'étroit.
    Bref oui, c'est une histoire de sous, de fierté, de complexe d'infériorité par rapport à une langue, mais c'est surtout, à la base, une peur de l'autre parce que l'autre est différent et qu'on ne le connaît pas, qu'on n'apprend pas à le connaître et qu'on ne veut pas apprendre à le connaître. Bref, comme souvent dans ce genre de galère, c'est une histoire d'intolérance.
    PS: Pour qu'on ne dise pas que je ne sais pas de quoi je parle, je suis wallonne née en Ardennes et j'y ai passé ma jeunesse. J'habite maintenant Bruxelles et je travaille à Malines (en Flandre) depuis 3 ans. Je suis sortie 8 ans avec un Flamand et j'ai également de nombreux amis néerlandophones. Je suis des cours du soir à la fiscale hogeschool où j'ai décidé de perfectionner mon néerlandais qui était déjà pas mal et en gros, j'adore la Flandre. J'aime juste remettre les idées en place car j'aime avant tout mon pays, en entier!

    Posté par NoBlush, 16 octobre 2007 à 15:28 | | Répondre
Nouveau commentaire