07 octobre 2007

Une pièce (dé)montée

LE_CALLETIl me tendait les bras sur l'étal de la librairie, alors en bonne brebis de Panurge, je l'ai acheté. J'avais lu de bonnes critiques, tout le monde semblait enchanté, alors pourquoi pas?

Je l'ai lu en une journée, et pourtant, j'avais des trucs à faire, même s'il est vrai que j'avais beaucoup de transports. Ca veut tout dire!

Le livre relate un mariage, de différents points de vue, qui s'entremêlent parfois: une petite fille, un dragueur parieur, une célibataire vilain petit canard, un mari qui adore sa femme mais qui est en froid avec sa famille, la mariée elle-même....

La forme peut sembler ne pas être originale, il est vrai qu'on voit de plus en plus de romans construits sur une alternance de points de vue, de chapitre en chapitre. Ici, ce n'est pas tout à fait ça, même si le principe est voisin. Ce sont des points de vue uniques qui se succèdent; et finalement, grâce à ce procédé, ce n'est pas un avis sur la cérémonie du mariage, ou même l'institution, qui est donné. Ce sont plutôt des tranches de vie qui permettent une réflexion existentielle, au bon sens du terme.

C'est léger et profond à la fois, et ça fond dans la bouche, c'est digne d'un grand chef.

Posté par HERISSONELEGANT à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Une pièce (dé)montée

Nouveau commentaire