07 novembre 2007

Les yeux jaunes des crocodiles

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. pancol
Bon bien sûr, on ne peut pas dire que ça soit de la grande littérature mais ce n'est pas non plus de la chick lit de base

C'est un bouquin de plus de 600 pages, drôlement bien ficelé puisqu'une fois qu'on l'a commencé, on ne peut plus s'empêcher de le lire. Comme ils disent au Masque et la Plume, c'est un "page-turner" (ou une expression dans le genre);

Il raconte l'histoire de deux soeurs, qui ne s'entendent pas formidablement bien, l'une est évidemment très jolie tandis que l'autre est plus rat de bibliothèque qui se laisse un peu aller. Donc son mari va voir ailleurs (subtile relation de cause à effet...) et l'intello est bien obligée de faire face. Et finalement qui est la plus heureuse des deux soeurs? C'est ce que ces 600 pages vous diront, vous apprenant aux passages quelques menus détails sur la France du Moyen-Âge, thème de recherche de la soeur vilain petit canard.

Ca se lit vraiment très bien.

Dès que j'ai eu terminé ce livre, je me suis jetée sur un autre ouvrage de Katerine Pancol, au hasard de ce qu'ils avaient dans les rayonnages de ma bibliothèque: Et monter lentement dans un immense amour. Ca m'est tombé des mains, j'ai dû lire trente ou quarante pages, le style était vraiment à chier, il n'y a pas d'autres mots. Je récidive actuellement avec Scarlett, si possible: pas mal pour l'instant...

Posté par HERISSONELEGANT à 08:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les yeux jaunes des crocodiles

Nouveau commentaire